Un prénom à dormir dehors.

Le prénom

Article de 2014

Henri, mais pourquoi Henri ? Suis pourtant un gentil bébé ! Alors pourquoi mes parents m’ont-ils affublé d’un nom pareil ?! Pas par amour, en tout cas ! Impossible.

On est en 2014, alors j’étais sûr d’avoir un prénom sympa comme Lucas ou Nathan. Mais non, mes chers parents ont décidé de me faire naître avec un petit handicap. Bon, bien sûr, quand on me voit, cela paraît immédiatement plus juste. Je suis tellement souriant, beau, gentil, intelligent, et modeste qu’il fallait bien me coller une petite tare pour rééquilibrer la donne !

Ma mère a toujours pensé que si elle avait un garçon, elle l’appellerait Arthur, Louis. Visiblement elle a un problème relationnel avec les noms de roi mais bon, ça restait dans l’air du temps. Elle aimait aussi Victor, Hugo, d’ailleurs si elle avait eu des jumeaux, elle les aurait appelés Victor et Hugo, les pauvres, les misérables…

Papa lui aimait Victor, logiquement j’aurais donc dû me nommer Victor mais Maman et la logique….

Un beau matin, elle s’est réveillée et avait décrété que mon prénom serait Henri. Mon destin était scellé. Papa a bien essayé de se rebeller, il n’aimait pas Henri mais les larmes de Maman ont eu raison de lui. Le faible… Faut dire que son argumentaire était redoutable : « Victor, c’est dur, et dans notre nom, il y a déjà un C et un R, ça sonne méchant alors que notre bébé sera un amour et Henri c’est tellement doux… » et blablablabla. Le faible !!

Mère étant fan du film Le Prénom, ça pourrait venir de là mais non, même pas.  Son Henri à elle, c’est-à-dire moi, viendrait d’une comédie romantique américaine : Hors du temps, The time traveler’s wife pour les initiés.

Le personnage principal s’appelle Henri et l’héroïne prononce soi-disant ce prénom avec tant de douceur et tant d’amour qu’il en devient beau.

Autrement dit, j’ai bel et bien un prénom à dormir dehors mais si on le dit avec douceur et amour, sur un malentendu, il peut devenir beau. Merci Maman !

Bon, j’avoue que jusqu’à ma naissance, j’ai espéré un sursaut de lucidité de mon père. Du côté, de ma mère, c’était perdu d’avance, entre les hormones, la péridurale et les 19 h que j’ai passé à lui faire croire que je voulais sortir, je ne pouvais pas espérer de sa part quoique ce soit. Mais mon père… Ce fut ma première déception. Le Faible est devenu carrément un Traître car lorsqu’il m’a vu ma petite bouille d’amour, il a osé dire et là, tenez-vous bien, asseyez-vous : « Il n’a pas une tête à s’appeler Victor, Louis à la limite mais pas Victor. » J’en ai hurlé !

5 mois plus tard, force est de constater que je me suis bien habitué à mon prénom à dormir dehors, il faut dire que Papa et Maman le disent avec tant de douceur et d’amour…

 

4 commentaires sur « Un prénom à dormir dehors. »

  1. Regarde le film « A tout jamais, la véritable histoire de cendrillon » C’est gnan gnan à fond mais lorsque Drew Barrymore appelle son doux Prince par son prénom (Henri donc), on a pas du tout envie qu’il dorme dehors!

    J'aime

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s