New York me voilà !!!!

Il y a quelques jours, j’ai eu 38 ans et je projette de retourner à New-York pour mes 40 ans, je me dis que c’est l’occasion pour vous partager les articles que j’avais écrit sur Nyc.

C’était, il y a 7 ans, un autre temps, une autre vie, mais je m’en souviens comme si c’était hier. L’émotion est toujours là. Le voyage de ma vie. J’en rêvais depuis mes 7 ans, des années que j’économisais. C’était en avril, j’avais 30 ans, je m’étais mariée en juin. Mon ex-mari voulait un voyage de Noce en Egypte, je le voulais à NYC. De bien tristes événements m’ont permis de réaliser mon rêve.

 

 

Qui dit échec à l’admissibilité, dit vacances autorisées, donc après discussion avec mon homme, NYC me voilà !!!

J’ai 14 jours pour préparer mon départ. Je compte donc sur votre aide et surtout sur vos bons plans.

– Vols
– Hôtel
– Aéroport/centre de Nyc
– A faire absolument
ETC

D’avance merci, merci, merci !!!!

 

Cake aux olives

Je n’en ai eu que des compliments. A tester de toute urgence.

Temps de préparation: 15 Minutes

Temps de cuisson: 50 Minutes

Temps total: 1 Heure 5 Minutes

 

Ingrédients

1,5 dl de vin blanc sec
1,5 dl d’huile
4 œufs
100 g de gruyère râpé
250 g de farine
1 sachet de levure
1 cuillère à café de sel
150 g de jambon
100 g d’olives vertes dénoyautées

Instructions

Travaillez, dans un bol, le vin, l’huile et les œufs que vous incorporez un à un
Ajoutez le gruyère, la farine, la levure et le sel
Mélangez.
Hachez le jambon en gros morceaux
Incorporez le au mélange avec les olives
Mélangez bien

Beurrez et farinez un moule à cake, versez-y la préparation

Faîtes cuire 50 mn à 180 degrés

Notes

Démoulez chaud
Dégustez tiède ou froid

Régalez-vous !

Un nouveau monde s’ouvre à moi !

12

Article de 2014

Edit de 18h15, flash info, scoop !!!!
Oh mon dieu, oh mon dieu. C’est incroyable.

Deux mois et demi que j’essayais, deux mois et demi que je m’entraînais.

Tout a commencé le 9 août. Depuis, je n’ai pas ménagé mes efforts, je n’ai jamais baissé les bras, j’ai sué, je me suis accroché à tout ce que je trouvais, j’ai suivi un entraînement intensif avec Tonton Alex et aujourd’hui, j’y suis enfin arrivé. Je me suis retourné !!!!

Je vous entends déjà : « coup de chance, hasard », non, non, j’ai réitéré l’exploit. Bien obligé car ma sadique de mère a voulu me tester mais même pas peur.  Ah ah ah ! je suis le maître du monde !!! Mais de quel monde ? me direz-vous. Le quatre pattes ! J’ai poussé sur mes bras, sur mes jambes, j’ai levé mes fesses et…. Je me suis effondré. Épuisé. Ben oui… je vous rappelle que je n’ai que 4 mois et 21 jours (la précision, vous vous souvenez ?)

Et puis,  à chaque jour suffit sa peine et laissons le temps à maman de se remettre de mes exploits !

Sorbet à la fraise

Une douceur glacée pour les jours d’été

Temps de préparation

15 Minutes

Temps de cuisson

3 Heures

Temps total

3 Heures 15 Minutes

Ingrédients

1 kg de fraises
225 g de sucre
½ citron

Instructions

Passez les fraises au presse purée ou au mixer
Passez la purée obtenue dans une passoire fine pour en recueillir le jus
Ajoutez-y le sucre et remuez jusqu’à ce qu’il soit fondu
Ajoutez le jus de citron
Mélangez le tout

Versez le mélange dans un moule et mettez le 3 heures au freezer ou sortez votre sorbetière

Régalez-vous !!

Rupture.

Et hop ! Encore une rupture ! Encore une victoire de super CC.

Même si l’ex en question est, à mon sens, totalement instable, je m’interroge toutefois. En effet, ce n’est pas parce que nous tombons sur des abrutis* ou des personnes mal dans leur peau* que tous les reproches auxquels nous avons le droit lors de la rupture sont totalement infondés. Surtout lorsque ce sont toujours les mêmes reproches qui reviennent.

Dans ce cas, deux possibilités. Soit nos ex se connaissent et ont créé une association loi 1901 dont le seul et unique but est de déblatérer sur notre petite personne ou de pleurer notre perte. Soit, il y a un tout petit soupçon de vrai dans leurs élucubrations.

Maintenant, il s’agit de se remettre en question et surtout de se trouver des excuses ! Let’s go !

Quand pendant des années vous avez vécu une relation avec un des hommes les plus égoïstes du monde entier et de l’univers, un homme qui ne pensait qu’à lui, lui, son boulot, lui, son boulot et lui et que pendant ces mêmes années vous avez tout fait, tout donné, tout accepté. Quand pendant ces années, vous vous êtes totalement oubliée pour cet homme et que ces années se soldent par un divorce injuste et bien ensuite vous avez du mal à aimer et à donner.

 

Avec le recul, je me rends compte que la majorité de mes relations de ces dernières années étaient par intérêt  :

– besoin d’être hébergée

– envie de tester un nouveau restaurant

– envie de visiter un musée

– besoin d’un prêt

– besoin de faire des travaux

– me cultiver : des passionnés de musique, des amateurs d’art

– sortir au théâtre

– pour m’occuper, par ennui

– par luxure.

 

Bien sûr cela était plus ou moins inconscient, mais il faut admettre que c’est moche, moche, moche.


Finalement, l’envie, la complicité, les affinités, l’amour, ont peu guidé mes choix.


Je crois que c’est la base pour rater sa vie amoureuse.

 

*Abruti : homme ayant eu tendance à nous contrarier et à nous contredire.

*Personne mal dans sa peau : personne préférant se lamenter, se regarder le nombril et suréagir au lieu de faire de nous son rayon de soleil.

Gâteau viennois

Quand l’onctuosité se veut gâteau.

Temps de préparation

20 Minutes

Temps de cuisson

60 Minutes

Temps total

1 Heure 20 Minutes

Ingrédients

Pâte brisée

Pour la compote (500g environ)

6 pommes, 3 cuillères à soupe de sucre roux, 3 cuillères à soupe d’eau

300g de fromage blanc
100g de sucre en poudre et sucre vanillé
4 œufs
50 g de raisins secs

Instructions

Faites la compote :

Épluchez les pommes et coupez les en petits morceaux, mettez-les dans une casserole avec le sucre et l’eau, faites cuire en tournant de temps en temps, jusqu’à obtention d’une compote

Laissez refroidir

Battez le fromage blanc avec le sucre et la vanille, ajoutez les jaunes d’œufs et les raisins secs
Mélangez bien
Battez les blancs en neige ferme et incorporez-les doucement au mélange.
Étalez la pâte brisée dans un plat à manquer, étalez la compote sur la pâte, recouvrez avec le mélange

Cuisez à four chaud (th7/8) pendant 40 mn

Laissez refroidir, démoulez et laissez quelques heures au réfrigérateur avant de servir.

Notes

Pour faciliter le démoulage, mettre un papier sulfurisé en dessous de la pâte.

Régalez- vous !

Sauce hollandaise

Je vous avertis, ce n’est pas la recette la plus simple qui soit. Mais elle est délicieuse. Étant une inconditionnelle des brunches, je ne pouvais pas ne pas vous la proposer !

Temps de préparation: 5 Minutes

Temps de cuisson: 15 Minutes

Temps total: 20 Minutes

Ingrédients

2 jaunes d’œuf
½ citron
100 g de beurre
sel, poivre

Instructions

Mettez les jaunes d’œuf dans un petit récipient avec deux cuillères à soupe d’eau froide
Au bain marie, fouettez énergiquement le tout
Les jaunes doivent prendre une consistance mousseuse
Salez, poivrez
Incorporez peu à peu le beurre fondu (sans le petit lait qui reste au fond) et continuez de fouetter vivement jusqu’à ce que le mélange épaississe.
Ajoutez le jus de citron

Réservez au bain marie en fouettant de temps en temps.

Régalez-vous !

Être célibataire au printemps.

Magnolias for ever !

Quel bonheur d’être célibataire au printemps !

On rêve de l’arrivée des beaux jours, mars, avril, les ponts de mai, un temps printanier, juin, le début de l’été… on s’imagine déjà en week-end, profitant des premiers rayons de soleil, on se met à rêver, à programmer une balade, une visite… Ça y est, c’est le week-end, on va profiter, sortir, déconnecter.

Erreur, grossière erreur !

Vous approchez la trentaine, où vous êtes une trentenaire confirmée ? Je vous annonce que vos samedis vont devenir très fatigants voire éprouvants car à l’arrivée des beaux jours, le samedi, votre principale activité consistera à crier : « Vive les mariés ! ». Et les dimanches me direz-vous ? A cuver ?

Maintenant que vous avez tous les faire-parts entre les mains, il s’agit de s’organiser.

1) Vérifier les dates. Comment ça, Bidule et Machin se marient le même jour ?

2) Choisir sa tenue.
Une tenue pour la cérémonie et une pour la soirée ?
Robe longue, robe courte ?
Comment ça, il ne fait pas toujours 25 degrés en été ?

3) Le lieu. Comment ça le lieu de la soirée est à plus d’une heure du lieu de la cérémonie ? On y va à pied ?

4) Le jour. Mince, le mariage a lieu le vendredi. Il faut poser un RTT. Comment ça, il n’y a pas de RTT dans tous les boulots ?

5) Se loger. Pas d’hôtel à moins de 15 km du lieu de réception. Comment ça, je ne vais pas pouvoir picoler fêter dignement cet heureux événement  ?

6) Gérer les réflexions. Comment ça, tu n’es pas encore mariée ?
Ouf, c’est fait. Mince, c’était fait. Mais je peux donner des conseils aux mariés pour réussir leur divorce.

7*) La soirée. Comment ça, il fallait apprendre à danser ?

8) Ne pas se torturer. Comment ça, mon mariage était moins réussi ?

9) Le jeter de bouquet. Comment ça, je n’ai pas le droit de l’attraper ?
Ah oui, c’est vrai, j’ai déjà été mariée. Ça ne serait pas fair-play.

Bien sûr, les we sans mariage existent mais ils sont réservés aux enterrements de vie de jeune fille et à la recherche de LA robe qui fera de l’ombre à la mariée et donnera envie au marié de s’enfuir avec vous !

 

7* C’est cadeau !

 

Mousse de fraises

Je vous l’accorde, le temps de préparation est un peu long, mais la recette en vaut vraiment la peine.

Temps de préparation

4 Heures

Ingrédients

400 g de fraises
1 jus de citron
250 g de sucre en poudre
Facultatif : 2 cuillères à café ou à soupe (selon votre goût) d’alcool blanc
3 blancs d’oeufs

Instructions

Mettez les fraises dans une terrine avec le jus de citron et 100 g de sucre en poudre
Laissez macérer 2h
Égouttez et conserver le jus

Dans une jatte, montez les blancs en neige avec le sucre restant l’alcool et le jus des fraises.
Battez au fouet jusqu’à ce que la mousse monte et devienne ferme.
Incorporez délicatement les fraises macérées

Mettre le tout au frais pendant 2 heures.

Régalez-vous !